Anticipez les questions en entretien d’embauche

Pour préparer un entretien d’embauche il faut un repérage de sportif sur un futur nouveau parcours. D’ailleurs le chemin sera inconnu mais c’est l’agilité, ici intellectuelle, que nous allons aiguiser et entraîner afin d’amortir tout terrain  éventuellement accidenté.

Or l’idée n’est pas avec exhaustivité de lister un florilège de questions posées mais plutôt de stimuler votre réflexion ;  performant ainsi votre adaptabilité et votre sincérité dans cet exercice.

 

1 Question classique en entretien d’embauche : Présentez-vous !

 

Voici une invitation générique à vous présenter. Qu’importe le développement et l’exhaustivité que vous exposerez, c’est votre préambule, clair et synthétique, qu’il est important de travailler. L’art de ce synopsis sera de révéler votre valeur ajoutée et non votre métier. Vous pourrez démarrer par « mes expériences m’ont permis de déployer  un rôle de business-Partner pour les dirigeants que j’assiste ». Sachez initier votre interlocuteur à votre singularité.

2- Vos qualités et vos défauts en entretien d’embauche

 

De plus, l’intérêt est porté sur l’analyse de la conscience de votre personnalité et de votre acceptation à la décrire. Si les réponses sont neutres et policées, l’entretien de recrutement perd en authenticité et le ton sera donné Nous avions traité cette question dans un précédent article Les questions pièges à éviter en entretien d’embauche(https://www.finance-recrutement.fr/article/les-questions-pieges-en-entretien-dembauche). Pour travailler cette réflexion transposez-vous en situation professionnelle pour analyser les forces et les points de vigilance que vous apportez à une organisation. La connaissance de soi est une qualité qu’un manager sera appréciée.

3- Question déstabilisante en entretien d’embauche

 

Question sur votre manager en entretien d’embauche Quel est l’anti manager ? Quel est l’environnement dans lequel il est impossible pour vous de vous épanouir ? Quelle organisation ne vous convient pas ? Votre interlocuteur veut comprendre ce qui pourrait vous limiter, vous freiner, vous asphyxier… D’ailleurs la réponse pertinente n’est pas un inventaire des j’aime /j’aime pas. En effet, votre travail préparatoire est de comprendre et d’exposer dans quel périmètre vous performez et où sont les zones de risques qui diminuent alors votre performance. Et vous donnez ainsi la possibilité à votre futur employeur d’interagir sur l’organisation (ou le poste) afin de la rendre plus efficiente compte tenu de votre profil et de vos analyses.

 

4- Atouts en entretien d’embauche

 

Pourquoi postuler à ce poste, quelles sont vos motivations, quels sont vos objectifs ? Au-delà des réponses apportées, chacun peut vérifier la cohérence d’une éventuelle collaboration. L’employeur au travers de vos réponses analysera aussi la concordance de l’organisation proposée aujourd’hui et demain. Cette réflexion préliminaire personnelle est essentielle pour comprendre avec sincérité vos ressorts d’épanouissements et surtout ne pas vous tromper !

5- Qu’avez-vous retenu de notre société ? Avez-vous compris notre secteur d’activité ? Quelle compréhension avez-vous de notre marché ?

Enfin, vous ne postulez pas un poste mais à un périmètre de fonction dans une organisation agile et évolutive. Il est essentiel de décoder l’activité dans son ensemble et l’ADN de l’entreprise. Ces questions vous laissent la possibilité de donner une restitution globale et synthétique de l’entreprise à laquelle vous postulez. Votre prisme d’analyse sera apprécié et jugé.

6 Quelle projection professionnelle faites-vous dans 10 ans, quelles aspirations avez-vous ? Êtes-vous prêt à donner une direction opposée à votre carrière ? Etes-vous mobile ?

Somme toute tous les jours nous sommes confrontés à prendre des décisions compte tenu de contraintes ou nouvelles contraintes non anticipées. C’est finalement le thème de ces questions : savoir se projeter en contexte inconnu. Or qu’importe la question c’est l’analyse de la question et son argumentaire qui est important. Une réponse fermée apporte peu de valeur ajoutée à votre capacité d’analyse. Car c’est bel et bien la construction de votre cheminement pour argumenter une réponse qui soulignera votre singularité. En effet à ce type de réponse vos capacités à anticiper les contraintes et à identifier les zones de risques traduiront votre mode de réflexion construit et réfléchi !

7-Les questions à poser en entretien d’embauche

Des questions à nous poser ? Que pensez-vous de notre différenciation ? Votre métier vous intéresse t il ?

D’ailleurs l’entretien est un exercice intellectuel très interactif. Et votre préparation et votre analyse préalable décrites dans notre article les 10 commandements pour réussir son entretien d’embauche : auditer sa cible (http://www.finance-recrutement.fr/article/les-10-commandements-pour-reussir-son-entretien-dembauche) sont primordiales. Votre préparation vous permettra à priori d’anticiper des questions, dont certaines inappropriées seront éludées au fur et à mesure de l’entretien.

Lors de cet entretien votre agilité intellectuelle se révélera, car vous actualiserez des questions préalablement préparées afin d’initier un dialogue. Et au travers de questions la compréhension et le mode de raisonnement d’un candidat seront appréciés ; saisissez donc cette opportunité !

C’est d’ailleurs la liste des questions, relevées depuis plus de 15 ans au travers des milliers d’entretiens que nous avons menés, est infinie, mais vous voici plus agiles pour l’entretien d’embauche.Sachez intellectuellement vous préparez, continuez votre introspection professionnelle et clarifiez votre pensée pour l’exprimer.

Alexandrine Ayache