Auditeur en Cabinet d’Expertise Comptable et de Commissariat aux Comptes

L’auditeur en cabinet d’expertise comptable et de commissariat aux comptes intervient dans les entreprises.

Missions

En effet il intervient dans le cadre des missions de commissariat de comptes (missions d’audit). Le collaborateur est salarié d’un cabinet d’audit, donc il travaille sous la responsabilité du commissaire aux comptes. Il doit respecter les normes de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes CNCC.

L’auditeur vérifie les systèmes d’information comptable et financière. Ainsi ils vont contribuer à l’établissement et l’information d’éléments comptables et financiers. Il vérifie l’exactitude et l’exhaustivité. En effet il développe des assertions afin de valider les états comptables, financiers et l’ensemble des informations transmises aux actionnaires.

Cette démarche s’appuie sur une analyse des risques développée de l’entreprise au niveau de ses procédures et de son environnement. L’analyse des risques permettra également d’orienter les travaux délégués aux différents auditeurs. Les procédures touchent l’ensemble des flux de l’entreprise. Ainsi les flux sont les ventes, les achats, le social. Mais aussi la trésorerie, la paie, et les charges externes.

L’auditeur analyse les procédures par questionnement, aussi par observations, et enfin entretiens.  Ces étapes sont décrites et vérifiées à l’aide de tests prédéfinis par des sondages. Ensuite la procédure sera entérinée par l’examen de pièces corroborant la dite procédure. Enfin les résultats validés permettront de valider la procédure. Dans le cas contraire il déploiera d’autres travaux afin de valider cette procédure.

L’analyse des faiblesses des procédures et donc, du contrôle interne, fera l’objet d’un rapport sous forme de recommandations auprès des dirigeants.

La mission de l’auditeur portera également sur le contrôle des comptes et l’information financière.

Le contrôle des comptes sera effectué à l’aide de rapprochements entre états (analyse de base de données) ou de contrôle physique (inventaire des stocks, des immobilisations.

Pour finir l’information financière transmise aux actionnaires doit être examinée et contrôlée par les auditeurs, avant divulgation.

Aptitudes

L’auditeur doit être méthodique et synthétique. Il développera un sens pédagogique et une réelle adaptabilité à l’environnement audité.

Ce professionnel doit savoir communiquer dans un état d’esprit constructif pour réaliser ses travaux. Après deux années d’expérience il pourra encadrer des assistants.

L’auditeur doit savoir maîtriser les outils informatiques. De plus l’analyse et le cadrage des bases de données sont essentiels. Ce travail sur les systèmes d’information se place au cœur du métier.

Carrière et Salaire

Formation

Le niveau de formation est de Bac + 5, est obtenu par Universités ou Ecoles de commerce. Ainsi les grandes écoles de commerce ou universités valident des spécialisés en audit, Néanmoins une école d’ingénieur avec un cursus spécialisé en fin d’études est aussi un excellent atout.

Évolution

Au fil des années, l’auditeur acquiert de l’expérience. Ce professionnel évolue au sein de la structure du cabinet d’audit et encadre des équipes. Sa formation technique se spécialise dans un secteur d’activité (banques, assurances, mutuelles, grande distribution, télécoms..)

L’auditeur peut envisager de devenir commissaire aux comptes en passant l’examen du CAFCAC (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaires aux Comptes) après validation de 3 années de stage. Il pourra aussi se tourner vers des métiers opérationnels en contrôle de gestion en entreprises et aussi en direction d’entreprise. Retrouvez d’ailleurs l’ensemble de nos offres de contrôleurs de gestion ou de directions sur https://www.finance-recrutement.fr/emplois/