A la une - La révolution du recrutement est en marche !

La révolution du recrutement est en marche !

 

 

Une simple équation informatique [ou Algorithme] aurait plus de chance de repérer les meilleurs candidats à l’embauche que le jugement d’un recruteur, estime une étude de chercheurs américains ! (Harvard Business Review). Une réflexion économique voire philosophique sur nos métiers est légitime face à une économie qui digitalise, qui performe, qui numérise, qui algorithme, qui ubérise… Et pourtant notre métier de Recruteur de Talents n’infléchit pas ! Quel est donc ce hiatus économique ?

 

La révolution c’est un algorithme performant mais dans l’instantané

Notre besoin de consommation immédiate se généralise et s’automatise. Ainsi même nos métiers du recrutement connaissent un développement exponentiel d’outils de recherche : L’androïde-algorithmique de recherche, le D2R2 du recrutement est bien né ! La performance est remarquable, et l’humain ne pourra jamais l’égaler. Néanmoins pas de contre-sens ; l’androïde-algorithmique est une révolution intergalactique uniquement dans la recherche d’une compétence spécifique « consommable » immédiatement. L’androïde-algorithmique devient paradoxalement suranné dans la recherche d’un acteur stratégique multidimensionnel. La différenciation est bien là ; la force de notre métier de Recruteur est cette capacité de résolution de critères non modélisables !

 

L’Algorithme devient contre-performant dans la quête du bonheur !

Notre métier de Recruteur est de maximiser l’osmose entre une entreprise et un candidat. Or cette osmose se doit d’être performante à trois niveaux. D’ailleurs le premier niveau est une osmose technique : les compétences requises sont tangibles et fiables. Ensuite le second niveau est une osmose de correspondance : les savoir-être et les savoir-en-devenir du candidat correspondent à la réalité organisationnelle et humaine de l’entreprise. Enfin le troisième niveau est une osmose d’épanouissement : le fonctionnement singulier de l’entreprise permettra la libération personnelle du candidat ; sa quête du bonheur professionnel devient alors possible et atteignable dans le temps ! 

Aujourd’hui autant dans la sphère privée que professionnelle, la révolution est bel et bien en marche. L’osmose recherchée est multi critères avec cette quête du graal pour nos candidats : le bonheur professionnel !

Un recrutement devient un audit multidimensionnel actualisable dans le temps !

A l’aire du monde virtuel et de la 3D, il est obsolète de recruter sur une liste de fonctions prédéfinies. Les postes financiers que nous recrutons sont construits autour de fonctions techniques humanisées par des missions transversales rythmées à travers le temps! C’est cet équilibre multidimensionnel qui est la clef de voûte.

La performance de notre métier est d’assembler des aptitudes ; techniques, humaines et émotionnelles qui se sublimeront dans le temps. 

Le Recruteur et L’Androïde-algorithmique sont complémentaires mais ne font définitivement pas le même métier. A chacun de choisir, libre et éclairé, son accompagnement adapté !

Alexandrine Ayache